Birmanie

Informations utiles sur le Birmanie

En quelques mots

Capitale
Naypyidaw
Superficie
676 578 km2
Population
55 123 814 hab (2017)
Monnaie
Kyat (MMK)
Langue(s)
Birman, Anglais
Peuples et ethnies
Birmans, Shans, Môns, Karens, Karenni, Chins, Kachin (Jingpo), Arakanais (Rakhine), Rohingya
Religions
Bouddhisme (88% de la population), Christianisme (6%), Islam (4%)
Régime politique
République parlementaire
Chef d’État
Win Myint
Économie
- La Birmanie produit des pierres précieuses comme le rubis, le saphir et le jade. Les rubis représentent la ressource la plus importante : 90 % des rubis du monde proviennent de ce pays dont les pierres rouges sont prisées pour leur pureté et leur teinte - La production d'opium est abondante et favorisée par le régime. Le pavot rapporte au pays davantage de devises que toutes les autres exportations réunies - La Birmanie a une petite production pétrolière à terre. En outre, la Birmanie exporte également gaz, électricité, bois et minerais.

Quel temps fait-il?

La Birmanie (ou Myanmar) possède un climat de type tropical avec non pas deux mais trois saisons distinctes : la saison sèche de novembre à février, la saison chaude de mars à mai avec des températures maximales qui peuvent atteindre 35°C et enfin la période de mousson entre juin et octobre.

La meilleure période pour décourvir la Birmanie est de novémbre à février où les températures sont agréables et la météo assez clémente.

Que dois-je savoir?

Visa

L’ambassade de Birmanie à Paris délivre normalement un visa de court séjour touristique (tourist visa) pour une durée de 28 jours consécutifs.

Depuis le 1er septembre 2014, il est possible de faire une demande préalable en ligne (e-visa) sur le site internet dédié en vue de la délivrance d’un visa birman. Cette procédure est valable pour les visas de tourisme (tourist visa, validité 28 jours) ou d’affaires (business visa, validité 70 jours) et le délai d’instruction de la demande est de trois jours. Le visa est ensuite délivré au moment de l’arrivée mais l’entrée sur le territoire doit se faire obligatoirement par voie aérienne.

• Contrôles

L’entrée et la sortie du territoire birman par voie aérienne doivent se faire par un aéroport international (Rangoun, Mandalay ou Naypyidaw). L’entrée sur le territoire par voie terrestre n’est autorisée qu’en quatre points situés le long de la frontière avec la Thaïlande (pour plus d’informations, voir le site en anglais du Ministère de l’Immigration et de la Population birman). Enfin, les étrangers ne sont pas autorisés à pénétrer et à circuler en Birmanie à bord de véhicules non immatriculés localement.

• Précautions à prendre avant le départ

Avant tout départ en Birmanie, il convient de s’assurer :

  • que son passeport a une durée de validité d’au moins 6 mois après la date d’arrivée dans le pays ;
  • que l’on dispose de moyens de paiement suffisants pour ses frais de voyage et de séjour en numéraire avec des billets en très bon état, les travellers chèques n’étant pas acceptés et l’utilisation des cartes bancaires peu répandue, malgré la possibilité récente d’effectuer des retraits de faible montant aux distributeurs automatiques dans les principales villes (lire attentivement la rubrique Infos utiles).

Compte tenu de la faible capacité hôtelière du pays et de la très forte augmentation du nombre de touristes, il est indispensable de réserver son hébergement à l’avance, en particulier durant la haute saison touristique.

Les postes diplomatiques et consulaires ne prennent pas en charge les frais de séjour et de rapatriement.

• Passage des frontières

Il est formellement interdit par les autorités birmanes de franchir clandestinement ou sans autorisation spéciale les frontières avec la Chine, l’Inde, le Laos, le Bangladesh et la Thaïlande (à l’exception des quatre points de passage autorisés).

Les autorités militaires sont particulièrement vigilantes et sévères vis-à-vis des voyageurs qui tentent de pénétrer dans les zones interdites ou de franchir la frontière sans autorisation : les contrevenants sont passibles d’arrestation et de lourdes peines de prison.

Les autorités birmanes limitent la circulation le long des zones frontalières. Les frontières n’étant pas toujours clairement démarquées, il convient de se renseigner localement sur leur tracé et sur les points de passage autorisés.

Pour toute information complémentaire, consulter le site de l’Ambassade de la Birmanie en France.

 

Monnaie et Change

La monnaie officielle du Myanmar est le kyat, abrégé en « K » ou « MMK » et disponible dans des coupures de K50 jusqu’à K10 000. Cependant, elle se côtoie avec le dollar, lequel est devenu la monnaie alternative pour les achats plus importants. 

Les Birmans s’attendent donc à ce que vous payiez en dollars pour l’hébergement, la restauration et la réservation de vols. En revanche, si vous utilisez des kyats lors de ces paiements, vous remarquerez que le taux peut très vite chuter. Dès votre arrivée dans un aéroport birman, vous utiliserez la monnaie locale seulement pour les déplacements en taxi, les autobus, les restaurants low-cost ou encore les achats de souvenirs. Il est conseillé de se procurer des dollars USD avant d'arriver en Birmanie.
1 €           =        1662 MKK            (en Juillet 2018)
1 USD      =        1425 MKK            (en Juillet 2018)

 

Douanes

La Birmanie a adhéré à la Convention sur le commerce international des espèces en voie de disparition. Il existe donc des restrictions à l’exportation de certains souvenirs issus de ces espèces menacées d’extinction, comme ceux fabriqués à partir de tortues.

Le site internet de l’aéroport de Rangoun (en anglais) établit la liste de biens dont l’importation et l’exportation sont interdites, notamment les armes à feu, les drogues ou produits dangereux, les antiquités, les animaux sauvages, les revues ou textes pornographiques, les emblèmes religieux (notamment des reproductions de Bouddha, ou les emblèmes officiels de la Birmanie).

Il est interdit de rentrer ou sortir du pays avec une somme de plus de 10 000 dollars américains (USD) en liquide ou avec des objets de grande valeur (pierres précieuses), à moins de disposer d’une autorisation spécifique.

Les animaux domestiques peuvent être transportés, uniquement pour un long séjour et sous réserve qu’ils disposent d’un carnet de vaccination à jour, accompagné d’un certificat d’un vétérinaire (protocole antirabique en particulier).

La réglementation douanière étant peu claire, il convient de se renseigner à l’avance sur toute importation ou exportation, auprès de l’ambassade de Birmanie en France.

 

Heure Locale

Décalage horaire avec la France :
+ 5 heures 30 en hiver
+ 4 heures 30 en été

 

Téléphone

Pour appeler de France : 00 + 95 + code de la ville (sans le 0) + numéro
Pour appeler en France : 00 + 33 + numéro (sans le 0)

 

Veuillez trouver plus d'informations utiles sur le site France Diplomatie

Un PETIT creux ?

La cuisine birmane a été influencée par les cuisines indiennechinoise et thaïlandaise, ainsi que par celle des ethnies locales. Elle n'est pas très connue à l'étranger et peut être caractérisée par son goût moyennement épicé, avec un usage limité des épices

Les spécialités

- La Mohinga : c’est le plat national birman. Il s’agit d’une soupe à base de bouillon de poisson-chat, de beignet de poisson frit et de nouille de riz.

- Seikthar hin : c’est un curry de mouton. Ce mets est un véritable régal pour les papilles.

- Oh-no khauk-swe : c’est un succulent plat de poulet dans un bouillon de lait de noix de coco parfumé au paprika. Le bouillon est ensuite versé sur les nouilles de riz, puis on y ajoute du jus de citron, des feuilles de coriandre fraiches, de la sauce de poisson et des piments.

- Thok : c’est une salade épicée à base de fruits crus ou de légumes avec divers épices et ingrédients.

- Lephet thok : c’est une salade de feuilles de thé vert en saumure, assaisonnée de jus de citron et d’huile, de piments, accompagnée de graines de sésame grillées, de cacahuètes, des crevettes séchées et de pois frits.

- Talapo : c’est un plat composé de pousses de bambou, de pâte de poisson et de citronnelle et de riz.

Les desserts

- Pouding aux bananes : Il existe également une version thailandaise du pouding à base de noix de coco et bananes. La version birmane utilise une autre approche qui consiste à utiliser des bananes légérement mûres ou de la citrouille ou du taro.

- Pouding aux perles de Sagou : C'est un dessert fort apprécié des birmans qui se déguste à toute heure de la journée