Chine

Informations utiles sur le Chine

En quelques mots

Capitale
Pékin (Beijing)
Superficie
9 596 961 km2
Population
1 415 140 963 hab. (Juin 2018)
Monnaie
Yuan ou renminbi (CNY)
Langue(s)
Chinois mandarin (écrit à l'aide de sinogrammes simplifiés)
Peuples et ethnies
La république populaire de Chine est composée officiellement de cinquante-six ethnies (définissant une identité ethnique et/ou culturelle) dont l'ensemble forme la « Nation chinoise ». Les Hans, est l'ethnie largement majoritaire (92 % de la population).
Religions
La Chine applique une politique d'athéisme d'État, la liberté de culte est officiellement garantie. Les principales religions connues en Chine sont : le bouddhisme, l'islam, le christianisme (7,7% de la population est croyante).
Régime politique
République, État communiste à parti unique
Chef d’État
Xi Jinping
Économie
La Chine est le deuxième pays du monde par son produit intérieur brut (PIB) nominal, derrière les États-Unis. Ces principales ressources sont basées sur le secteur primaire avec l'agriculture et les énergies. Mais aussi avec le secteur secondaire comme les industries lourdes ou la production automobile.

Quel temps fait-il?

Dans l'ensemble, le Sud est chaud et humide, tandis que le Nord est plutôt sec et venteux, mais la plupart des régions de la « Chine des 18 provinces » se trouvent en zone tempérée. L'amplitude thermique d'une région à l'autre est importante en hiver, mais se réduit franchement en été.

- Les régions arides du Nord-Ouest (Mongolie-Intérieure et Xinjiang) subissent de grands écarts de température, avec des étés caniculaires et secs, parsemés de quelques orages violents, et des hivers froids et très secs.

- Le plateau tibétain, avec une altitude moyenne de 4 000 m, connaît des hivers extrêmement froids et rigoureux, et des étés courts et relativement doux. Il reçoit un ensoleillement abondant toute l’année.

Au nord-est, les étés sont brefs et frais, les hivers longs et rudes.

- En descendant dans la grande plaine de Chine du Nord, où se trouve Pékin, le printemps et l’automne sont assez courts mais superbes. Vers la mi-avril, des vents de nord-ouest charrient des sables de Mongolie dans la plaine, ce sont les « tempêtes de sable jaune ».

- Le long des régions côtières de l’est, le climat océanique, doux et humide, domine, et les quatre saisons sont bien marquées, tandis que dans les plaines du lœss, le long du fleuve Jaune, les étés tendent à être plus longs.

- Dans le centre agricole, le long du fleuve Yangzi, les étés sont toujours chauds et très pluvieux. C’est là que se trouve Wuhan, la première des « cinq fournaises de la Chine » .

- Le climat de la Chine du Sud est de type subtropical, avec des hivers doux et humides, et des étés chauds et pluvieux.

- L’extrême frange sud du Yunnan, du Guangxi et du Guangdong, et l’île de Hainan jouissent d’un climat tropical, ce qui explique l'abondance de récoltes toute l'année.

- Mention d’excellence climatique pour le plateau du Yunnan, qui est encore la région la plus privilégiée : non seulement il bénéficie d’une température agréable tout au long de l’année, mais c’est aussi là qu’on trouve la plus grande variété d’espèces animales et végétales. Attention, il arrive quand même qu’il neige l’hiver en raison de l’altitude (environ 2 000 m).

 

Quand partir en Chine ?

Les meilleures saisons pour voyager en Chine sont l'automne (septembre-octobre) et le printemps (de fin avril à début juin), périodes pendant lesquelles on peut porter des vêtements légers, avec une petite veste ou un sweat-shirt. Ce sont aussi les saisons où les lumières sont les plus belles.

Que dois-je savoir?

Visa

Les informations sont données à titre indicatif. L’entrée en Chine est de la seule compétence des autorités chinoises. Il est fortement conseillé de bien s’informer auprès des autorités chinoises des procédures lors de la demande de visa.

1. Chine continentale

1.1 Entrée

  • Le visa est obligatoire pour les ressortissants français (30 jours maximum pour un visa touristique).

Les ressortissants français sont autorisés à se rendre sur l’île de Hainan sans visa, à condition de passer par une agence de voyages et de faire partie d’un groupe de cinq personnes au moins. Dans ce cas, la durée de leur séjour ne pourra excéder 15 jours, et ils ne devront pas quitter l’île de Hainan pendant ce séjour. Ils devront repartir de Hainan pour une destination étrangère ou pour Hong-Kong ou Macao.

Les ressortissants français qui désirent, au cours de leur voyage en Chine, se rendre à Hong Kong ou Macao, puis revenir en Chine continentale pour y prendre un avion de retour, doivent obtenir un visa comportant au minimum deux entrées. A défaut d’un tel visa, ils devront solliciter un nouveau visa de la part des autorités chinoises.

Il est vivement recommandé aux voyageurs venant de France à Hong Kong pour se rendre ensuite en Chine continentale de demander un visa d’entrée en Chine avant leur départ, auprès de l’ambassade de Chine à Paris ou des consulats de Chine en France.

Un délai minimal de 4 jours est à prévoir pour l’obtention d’un visa de tourisme pour la Chine continentale depuis Hong Kong, y compris à destination de la zone économique spéciale de Shenzhen. Des justificatifs sont exigés, tels que billet de retour, réservation d’hôtel, assurance, attestation d’hébergement pour les voyageurs prévoyant un hébergement chez des particuliers. Pour les visas d’affaires, l’original de la lettre d’invitation, comprenant l’itinéraire prévu, est également demandé.

Attention : le visa pour la Chine ne permet pas d’entrer directement au Tibet, dont l’accès fait l’objet d’une réglementation particulière (cf. rubrique "Sécurité").

Les autorités chinoises se réservent le droit de refuser aux voyageurs étrangers l’entrée en Chine, notamment en raison de leurs destinations antérieures. Plusieurs ambassades européennes se sont vues signaler des cas de refus de délivrance d’un visa ou de refoulement aux points d’entrée sur le territoire chinois de leurs ressortissants bien que munis d’un visa d’entrée en bonne et due forme.

Les ressortissants étrangers entrant sur le territoire chinois peuvent faire l’objet d’une prise d’empreintes digitales lors de leur arrivée.

1.2 Transit

• Conditions pour bénéficier d’un transit de 72 h sans visa

Cette facilité est réservée aux passagers en transit vers un pays tiers en possession d’un billet confirmé et, s’il y a lieu, d’un visa pour ce pays. Ils ne peuvent séjourner que dans la zone autorisée liée à leur point d’entrée et doivent repartir de leur aéroport d’arrivée dans les 72 h à destination du pays tiers. Un aller-retour entre la France (ou tout autre pays) et la Chine est soumis à l’obligation de visa. Les voyageurs doivent solliciter ce transit auprès de leur compagnie aérienne et sont invités à vérifier auprès de cette dernière si l’itinéraire proposé est compatible avec un transit sans visa.

• Conditions pour bénéficier d’un transit de 144 h sans visa

Cette facilité est réservée aux passagers en transit vers un pays tiers en possession d’un billet confirmé et, s’il y a lieu, d’un visa pour ce pays. Ils ne peuvent séjourner que dans la zone autorisée liée à leur point d’entrée. Ils peuvent arriver et repartir indifféremment par l’un des points d’entrée de la zone autorisée. Ils doivent repartir dans les 144 h à destination du pays tiers. Un aller-retour entre la France (ou tout autre pays) et la Chine est soumis à l’obligation de visa. Les voyageurs doivent solliciter ce transit auprès de leur compagnie aérienne et sont invités à vérifier auprès de cette dernière si l’itinéraire proposé est compatible avec un transit sans visa.

1.3 Séjour

Les étrangers sont tenus de s’enregistrer dans les 24 heures suivant leur arrivée au bureau de la police de leur zone de résidence. Les hôtels se chargent de cette formalité pour leurs clients.

Il est rappelé que les ressortissants étrangers sont tenus de présenter leur passeport muni d’un visa valide lors de tout contrôle.

La loi sur les entrées et les sorties du territoire chinois prévoit des sanctions importantes à l’encontre des étrangers entrant sur le territoire chinois, y résidant ou y travaillant illégalement. Tout étranger en situation irrégulière s’expose à être placé en rétention administrative, au paiement d’une forte amende et à une mesure d’expulsion du territoire chinois, éventuellement assortie d’une mesure d’interdiction de séjourner sur le territoire chinois pendant une durée pouvant aller jusqu’à 5 ans.

1.4 Divers

Les voyageurs sont invités à se reporter au site des ambassades ou des consulats de Chine pour connaître les conditions d’obtention des visas et la liste des pièces à fournir.

Le passeport doit être valide au moins six mois après la date de sortie du territoire. Avant le départ, il convient de vérifier que la période de validité du visa et le nombre d’entrées accordées par les autorités chinoises correspondent bien à la durée et aux modalités du séjour.

S’agissant des visas à double entrée, il convient de bien vérifier les dates mentionnées sur la vignette.

2. Hong Kong et Macao

Les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour accéder à Hong Kong et Macao. En revanche, s’ils souhaitent ensuite se rendre en Chine continentale, ils doivent être préalablement munis d’un visa pour la Chine, dont la demande devra donc avoir été effectuée avant leur départ.

Lors de l’entrée sur le territoire de Hong Kong ou le territoire de Macao, le passeport français doit être valide pour une durée de 3 mois au moins à partir de la date d’arrivée, la durée de séjour autorisé sans visa sur ces territoires étant de 90 jours maximum.

Veuillez trouver plus d'informations utiles sur le site France Diplomatie

 

Monnaie et Change

La monnaie chinoise s'appelle officiellement Yuan Renminbi.
Les symboles utilisés sont CNY, RMB et ¥ (le même que le yen).
Le yuan se divise en jiao et fen: 1 yuan = 10 jiao = 100 fen.
Mais les chinois utilisent d'autres mots pour désigner leur monnaie: kuai pour yuan et mao pour jiao. 

Les billets sont beaucoup plus utilisés que les pièces.
On trouve des billets de 100, 50, 20, 10, 5, 2 et 1 yuan et des billets de 5, 2 et 1 jiao. 
Les pièces sont de 1 yuan, 5 jiao et 1, 2 et 5 fen. 

Les Euros sont moins utilisés que les Dollars mais restent acceptés dans tous les bureaux de change.
1 €           =        0,37 CNY            (en Juillet 2018)
1 USD      =        6,69 CNY            (en Juillet 2018)

Attention, le Yuan n'est pas utilisé à Hong Kong et Macao. 

 

Douanes

1. Marchandises prohibées à l’importation

  • Armes, répliques d’armes, munitions et explosifs de toute sorte.
  • Fausses monnaies.
  • Imprimés, films, photographies, enregistrements audio-vidéos ou informatiques, et tout autre article, contraire aux intérêts politiques, économiques, culturels et moraux de la Chine.
  • Poisons de toute sorte.
  • Drogues et substances addictives.
  • Animaux et produits dérivés, notamment :
    a. Animaux vivants (à l’exception des chiens et des chats) et produits d’origine 
    animale. Les chiens et chats doivent être munis d’un certificat de quarantaine et d’un certificat de vaccination délivrés par les autorités compétentes du pays d’exportation.
    b. Viandes et leurs produits (crus ou cuits), et les produits de la mer.
    c. Produits laitiers.
    d. Oeufs et produits dérivés.
  • Végétaux et produits dérivés, notamment : 
    a. Fruits et légumes frais.
    b. Feuilles de tabac.
    c. Semences.

Les animaux, plantes et leurs produits dont le transport a été approuvé par les autorités administratives nationales compétentes, et munis d’un certificat de quarantaine délivré par les autorités compétentes du pays d’exportation ne sont pas concernés par cette énumération.

2. Franchises

  • Produits alcooliques de plus de 12 % : 1500 ml.
  • Cigarette : 400 unités.
  • Cigare : 100 unités.
  • Tabac : 500 grammes.
  • Espèce : Yuans dont la valeur est supérieure à 20 000 RMB, devise étrangère dont la valeur est supérieure à 5000 USD.
  • Autres marchandises : franchise en valeur de 2000 RMB pour la totalité des marchandises réservées à l’usage personnel pendant son séjour en Chine.

Pour plus d’informations, consulter http://english.customs.gov.cn/Statics/88707c1e-aa4e-40ca-a968-bdbdbb565e4f.html (en anglais).

Il est conseillé aux voyageurs qui ont besoin de transporter des médicaments de voyager avec leur ordonnance, selon le principe de « quantité raisonnable » et « usage personnel ». Si les médicaments ne contiennent pas de substances interdites à l’importation, la politique du contrôle de la douane est le même que pour les autres marchandises.

3. Déclaration d’espèce et de devise à l’entrée et la sortie

A l’entrée : les étrangers doivent, à l’entrée en Chine, déclarer à la douane les devises étrangères qu’ils portent lorsque celles-ci sont équivalentes ou supérieures à 5 000 USD, ainsi que les Yuan lorsqu’ils sont supérieurs à 20 000 RMB.

A la sortie : à la sortie de Chine, les étrangers doivent se conformer aux dispositions suivantes :

  • s’ils sont détenteurs de moins de 5 000 USD et s’ils n’ont pas fait de déclaration à l’entrée, ils sont dispensés de toute formalité ;
  • s’ils sont détenteurs d’une somme comprise entre 5 000 USD et 10 000 USD, ils doivent demander un permis de port dans une banque en présentant leurs passeports et visas ; ce permis devra être vérifié par la douane ;
  • s’ils sont détenteurs d’une somme supérieure à 10 000 USD, ils doivent demander un permis de port dans une banque en présentant leurs passeports et visas, soumettre ce permis de port, tamponné par la banque, au bureau pour le contrôle des devises étrangères dont relève ladite banque. Le bureau en question est chargé de vérifier l’authenticité, l’origine et l’utilisation des devises avant leur sortie. Enfin, le permis de port ainsi vérifié devra être présenté à la douane.

Pour toute information complémentaire, prendre l’attache de l’Ambassade de Chine à Paris.

 

Heure Locale

Décalage horaire avec la France :
+ 7 heures en hiver
+ 6 heures en été

 

Téléphone

Pour appeler de France : 00 + 86 + code de la ville (sans le 0) + numéro
Pour appeler en France : 00 + 33 + numéro (sans le 0)

 

Veuillez trouver plus d'informations utiles sur le site France Diplomatie

Un PETIT creux ?

La cuisine chinoise est l’une des plus subtile et variée du monde, selon les régions elle offre des mets qui peuvent être tantôt doux, aigre doux, ou très épicés. Le riz est un incontournable, mais, dans le nord de la Chine, les habitants consomment davantage d'aliments à base de blé (pain, galette, nouilles…).

Les chinois mangent souvent à l’extérieur dans des petits restaurants improvisés sur les trottoirs. Il est déconseillé aux étrangers d’y manger, pour des raisons d’hygiène.

Les spécialités

1- Le canard laqué : L’incontournable canard laqué est un met très apprécié des étrangers de passage à Pékin. Servi généralement avec un assortiment de petits légumes crus et d’une galette de blé, le canard laqué est un vrai délice à ne pas rater lors de votre séjour dans la capitale chinoise.

2- Les dim sum : Grande spécialité cantonaise, les dim sum se composent d’un ensemble de petites bouchées cuites à la vapeur, au four ou à la friture.  Parmi les nombreuses variétés de dim sum existantes, retenez par exemple les baozi qui sont de petits pains fourrés à la viande ou haricots rouges, ou encore les jiaoziqui sont des sortes de raviolis vapeur. A consommer sans modération !

3- Le Porc sauce aigre douce : Ce plat saura ravir les amateurs de sucré salé. Originaire de la province du ZheJiang, cette spécialité chinoise est composée de petits morceaux de porc caramélisés, de légumes (poivrons, tomates, oignons) et de fruits (ananas ou pêche), le tout accompagné d’une sauce sucrée et acidulée. L’aspect coloré et caramélisé du met en fera certainement saliver plus d’un.

4- Les nouilles sautées : Si vous avez déjà eu l’occasion d’expérimenter un repas chinois, vous n’avez pas pu passer à côté des nouilles sautées. Plat traditionnel par excellence, on le retrouve dans la plupart des restaurants chinois. Simple à réaliser et bon marché, il peut être accompagné de différents ingrédients, vous donnant la possibilité de manger varié et équilibré. Ce plat par sa praticité de réalisation s’est très vite démocratisé et se retrouve désormais dans les assiettes du monde entier.

5- La fondue sichuanaise : Comme son nom l’indique, ce plat provient de la province du Sichuan. Que les mordus de fondue savoyarde se calment de suite, le fonctionnement de la fondue en Chine est quelque peu différent. Ici point question de fromage qui pue, il s’agit tout simplement de cuire vos aliments crus dans un bouillon assaisonné d’herbes et d’épices de votre choix. Un plat très équilibré donc, dont les chinois raffolent ! Pour les laowai que vous êtes, il est préférable d’expérimenter ce repas en compagnie d’un chinois qui vous guidera dans vos choix, car des mauvaises surprises ne sont pas à exclure la première fois !

6- Le riz sauté ou riz cantonnais : Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le riz sauté n’est pas exclusif à Canton. Ce plat apprécié de tous a connu de nombreuses variantes suivant les époques et les régions. Extrêmement simple à réaliser et complet, le riz sauté est très populaire en Chine ainsi que dans toute l’Asie (Indonésie, Japon, Vietnam, Thaïlande…)

7- MaPo ToFu : Une autre spécialité originaire du Sichuan, s’accompagnant donc bien souvent d’une sauce épicée qui provoque une sensation d’anesthésie étrange sur le bout de la langue. Les amateurs de tofu seront aux anges !

8- Bœuf marinés aux épices : Ce plat traditionnel pékinois met à l’honneur le jarret de bœuf pour son côté caoutchouteux. La viande tendineuse est en effet fortement appréciée en Chine. A servir en apéritif ou en entrée, accompagné des épices de votre choix. Ça change du saucisson sec !

9- Won Ton – Soupe aux raviolis : Le Won Ton est une soupe composée d’un bouillon et de raviolis, bien que les recettes varient suivant les régions. Par exemple, au Sud on y retrouvera très souvent des nouilles, tandis qu’au Nord on y déguste seulement des végétaux (feuille d’épinards ou feuilles d’algues séchées) et des raviolis.

10- Jian Bing – La crêpe chinoise : Bien qu’originaires du Nord de la Chine, ces crêpes se dégustent un peu partout dans le pays, notamment dans la rue grâce aux petits marchands ambulants. Tout comme pour nos bonnes vieilles crêpes bretonnes, la cuisson se fait sur une crêpière, à ceci près qu’elles s’accompagnent d’épices, de You Tiao (long beignet très populaire en Chine) et de sauce soja. Nous n’avons cependant pas pu trouver l’équivalent du kouign-amann, pardon aux bretons tout ça…

Les desserts

- Les fortune cookies : Ces "fortune cookies", faute d'être typiques, sont absolument identiques à ceux que l’on vous apportera à la fin d’un repas dans un restaurant chinois aux États-Unis ou en Europe.

- Gâteau chinois cuit à la vapeur : Bien que les dîners chinois traditionnels se terminent par un fruit, l’influence de l’occident a provoqué quelques changements. Ce gâteau fait appel aux techniques chinoises pour faire un gâteau extrêmement moelleux.

- Flan chinois à la noix de coco : Ce flan à la noix de coco est typiquement servi dans les restaurants dim sum chinois. Très facile à préparer, il n’en est pas moins délicieux. 

- Rouleaux de printemps à la banane : Des bananes enroulées dans une feuille de riz comme un rouleau de printemps et frites.

- Tartelettes chinoises aux oeufs : Ces petits flans chinois sont vraiment faciles à faire. De plus, si vous n’utilisez pas toute la garniture aux œufs, vous pouvez la conserver au réfrigérateur jusqu’à 3 jours et l’utiliser ultérieurement.