Petit texte sur l’histoire de la Birmanie

La Birmanie ou Myanmar généralement appelé République de l’Union du Myanmar, qui tire ses racines de l’empire birman, fait partir des pays de l’Asie du Sud-est. Elle est reliée par une frontière à la Chine, le Laos, et la Thaïlande l’est, puis le Bangladesh et l’Inde tous deux sortant de l’Indoasia. Elle est bordée par la mer d’Andaman au Sud et par le golfe du Bengale au Sud-ouest.

Petit texte pour vous donner un aperçu de leur grande histoire

L’étude de l’histoire et du peuple de la Birmanie ressort en effet que ceux-ci sont constitués d’un mélange de puissances coloniales et de population des États voisins. On considère souvent les Mon et les Pyu comme des ressortissants de l’Inde, or que l’actuel gouvernant Bamar après avoir parcourir pendant un temps le Tibet, a fini par bâtir un puissant empire focaliser à Bagan en 849. Par la suite, ce fut en faveur d’une part, des triomphes de la Thaïlande (Ayutthaya) et de l’Inde (Manipur) que le royaume de la Birmanie réussit à se développer. Un développement freiné dans la foulée par des révoltes internes et des attaques de la Chine dans les années 1000.

De 1824 à 1886, exactement pendant 62 années, la Birmanie est restée sous la domination de la Grande-Bretagne où elle sera rattachée à l’Empire colonial britannique et gouvernée comme un territoire de l’Inde. Mais en 1937, l’acquisition de son statut de colonie entièrement indépendante lui permit de mettre fin à cette gouvernance. À cette époque, l’administration britannique était constituée que d’accesseurs d’Inde au détriment des Bamar du pays. De l’autre côté, les agriculteurs de la région et leurs terres étaient à la merci des bailleurs de fonds de l’Inde du Sud. C’était la soumission et la contrainte totales. Face à cet état de choses, les Birmans décidèrent de s’allier aux Japonais au cours de la Seconde Guerre mondiale. Et pendant que les attaques des Alliés contre les Japonais visaient la conquête de l’Asie, la Birmanie quant à elle constituait la zone de combat.

Par ailleurs pour pouvoir fournir des matières nécessaires à la Chine, la route qui donne accès à la Birmanie a été édifiée. De même, les Japonais ont construit le chemin de fer Thaïlande-Birmanie qui lie la région de Kanchanaburi à la rivière Kwai en Thaïlande. Ce chemin de fer est nommé «?chemin de fer de la mort?» parce qu’il a été mis sur pieds par le biais de travaux forcés et près de 80?000 individus y ont perdu la vie. Il faut remarquer aussi que la guerre n’est pas passée sans raffut. Que ce soit dans la région occidentale de la Birmanie ou les zones montagneuses avoisinantes de l’Inde et la localité de Mandalay, elle y a fait de grands ravages.

 Mais afin d’obtenir leur indépendance promise par les japonais, l’armée birmane avec en tête Aung San passa avec ceux-ci, un accord d’éliminer les Britanniques. Mais très vite, les Birmanes s’aperçoivent que cette promesse n’était que du vent. Les Japonais attaquèrent ainsi sauvagement la Birmanie et massacrèrent des milliers de Birmans surtout au cours de l’agression de Kalagong. De ce fait, Aung San fit une reverse et s’allia aux Britanniques afin que tous deux puissent reconquérir la Birmanie. Bien qu’assassiné peu de temps après, Aung San réussit quand même à obtenir l’indépendance de la Birmanie à partie de vives diplomaties de la part des Britanniques. C’est ainsi que la Birmanie devint un État indépendant et fut baptisée Union de Birmanie jusqu’à présent. Aung San demeura alors le père de l’indépendance pour plusieurs Birmans.

Devis Sur Mesure
E-mail