Les Spécialités Culinaires Du Nord Vietnam

Les Spécialités Culinaires Du Nord Vietnam

Séjourner dans le nord du Vietnam est l’occasion rêvée d’apprécier ses magnifiques paysages montagneux, rencontrer ses ethnies, sillonner la route … Toutes ces occasions creusent l’estomac. Bonne nouvelle au Vietnam, le voyage est aussi dans les bols, surtout dans le nord où ils sont servis généreusement !

Dans cet article, découvrez les plats typiques qui font la renommée de nos villes nordiques.

Des grands plats dans des bols

.

L'énigmatique Pho Bo

Elle réchauffe nos coeurs en hiver et nous hydrate en été.

Impossible de passer à côté ou du moins à humer ses vapeurs. Ce plat traditionnel Vietnamien se mange à toute heure de la journée, surtout au petit déjeuner. Vous aurez toute l’occasion de déguster les Pho les plus savoureuses à Hanoï mais aussi dans toutes les régions du pays.

Ce mets est servi dans un grand bol de bouillon d’os aromatisé aux herbes locales : nouilles de riz fraîches, viande de bœuf, ciboulette, coriandre, basilic, fenouil, gingembre… Et si ce n’est pas suffisant, vous trouverez certainement sur votre table des ingrédients additionnels comme le piment, de l’ail, des herbes, du citron. Ce mariage d’herbes produit en bouche un équilibre parfait et surtout savoureux. On ne s’en lasse pas !

Pour les grosses faims, n’hésitez pas à commander avec des beignets vietnamiens appelés Quay (le même esprit que les croûtons et la soupe à l’oignon). Enfin si vous n’aimez pas le bœuf, il existe sa sœur Pho Gà cuisinée avec du poulet.

Comptez en moyenne 30 000 dong pour ce plat.

.

L’emblématique Bun Cha

Tout comme le Pho, le Bun Cha est un mets très populaire dans le nord du Vietnam, plus particulièrement à Hanoï. Comme son nom l’indique, Bun (vermicelles de riz) et Cha (porc grillé) est un mets qui se compose d’un côté d’une assiette de vermicelle de riz, de l’autre, des morceaux de porcs grillés plongés dans la sauce traditionnelle vietnamienne composée de poisson, de piment de papaye verte et de carotte. Le Bun Cha est une belle proposition culinaire pour voyager au détour d’un déjeuner.

Étant une institution à Hanoï, vous trouverez ce plat à chaque coin de rue et surtout les meilleures adresses du pays.

Comptez en moyenne 50 000 dong pour ce plat.

.

L’original Banh Cuon

Ces fameuses ravioles vietnamiennes se mangent dès le petit matin. Ces raviolis de farine de riz sont fourrés de champignons et de viande de porc hachés. Pour ajouter du croquant nous les recouvrons de petits oignons séchés (sans, ce n’est pas des Banh Cuon). Pour le gourmand, nous les servons avec une sauce de poisson agrémentée de piment, de citron et d’un peu de sucre. Ce délice est servi chaud et généralement très (trop) vite consommé. À découvrir !

Comptez en moyenne 50 000 dong pour ce plat.

.

Le printanier Pho Cuon

Vous connaissez sans doute le rouleau de printemps, c’est exactement le même esprit mais sans la touche européenne. Ici dans le nord vietnam, nous roulons dans notre feuille de pâte de riz, du bœuf sauté, de la salade verte, et quelques brins de coriandre. Nous le servons bien sûr avec la fameuse sauce poisson, pilier de la cuisine vietnamienne. Une saveur aigre-douce qui a de quoi faire frémir les papilles. Vous trouverez bien des opportunités de rouler vos propres Pho Cuon et de passer un savoureux moment en famille !

Comptez en moyenne 60 000 dong pour ce plat.

.

Le convivial Cha Ca

D’origine hanoienne, le Cha ca est un plat de poisson (hemibagrus du fleuve rouge) mariné au curcuma. Vous le dégusterez à table. Sur cette dernière vous avez un bol de cacahuètes, une assiette de pâtes de riz, des herbes aromatiques, de la sauce poisson, de la sauce Mam Tom* et enfin un poêle chauffée dans lequel sera cuit votre poisson. Pour obtenir la bouchée parfaite, vous mettrez un peu de vermicelle de riz dans votre bol, sur lequel vous disposerez soigneusement vos petits bouts de poisson jaune, quelques herbes, une pincée de cacahuète, un peu de sauce aigre-douce. Et voilà explosion de saveurs ! En somme, le Cha Ca est un repas convivial, très savoureux et à ne pas manquer si vous passez par la capitale.

*La sauce Mam tom, une pâte de crevette, fait partie de ces mets que les papilles étrangères ont du mal à comprendre. Disons que c’est très fort en bouche, je dirais même que la sauce commence d’abord par défier l’odorat.

Comptez en moyenne 120 000 dong pour ce plat.

.

Pour les petites faims

L’historique Banh mi

C’est notre jambon beurre à nous. Il est l’encas parfait quelle que soit l’occasion. Une fringale ? Banh Mi. Une réunion à 13h12 ? Banh Mi. Un long trajet ? Banh Mi. Encore une réunion ? Banh Mi. Un mariage ? Bon, peut-être pas pour toutes les occasions.

Le Banh Mi est une excellente combinaison de la gastronomie vietnamienne et française : du pâté, de la mayonnaise, de la pâte de viande “cha lua”, du jambon, des fines herbes et de la sauce piment, soigneusement disposés dans une baguette dorée et croustillante. Attention quand on commence, il est difficile de s’arrêter - et les tentations sont nombreuses dans la capitale. Une balade citadine ?

Comptez en moyenne 25 000 dong pour ce plat.

Miette de Banh mi

.

Le rassasiant Xôi

Le riz gluant - le Xôi - est très prisé ici pour commencer sa journée ! Vous le verrez orange, rouge, violet … chaque région et/ou ethnie le prépare différemment. Dormir chez l’habitant est sans doute la meilleure occasion d'y goûter. Sinon vous pouvez aussi vous laisser tenter par le Xôi commun, un riz blanc gluant recouvert du Gomasio (un mélange de cacahuète, de sésame grillé et de sel), mets emblématique de la street food vietnamienne. Pour les grosses faims, il en existe avec de la viande. Attention, le riz gluant ça tient au corps, ne vous laissez pas piéger par la “petite part”.

Comptez en moyenne 25 000 dong pour ce plat.

.

Les croustillantes Banh Goi

Un peu moins connus mais pas moins délicieux, le Banh Goi est un mets que nous apprécions lorsque la fraîcheur de l’hiver arrive. Dans son friand, d’eau et de farine de riz, nous mettons une farce de viande de porc, de champignons noirs, de carottes, d’oignons, d'œufs de caille et enfin de vermicelles translucides. Nous plongeons ensuite ces boulettes de plaisir dans l’huile frémissante pour obtenir cette peau jaune et croustillante qui fait leur succès. Un délice qui se picore et surtout qui se partage !

Comptez en moyenne 25 000 dong pour ce plat.

.

Nos douceurs sucrées

.

Prévention

Vous êtes certainement originaire d’un continent créateur de la tarte au citron meringué, du merveilleux, de la crème brûlée, de la pastel de nata… Soyons honnête, si vous êtes de ceux qui commencent par regarder la carte des desserts au restaurant (j’en suis), le Vietnam ne pourra pas satisfaire pleinement cet appétit. Néanmoins, on ne s'avoue pas vaincu, nous avons le café à l'œuf… Enfin pas que, mais c’est trop tôt.

.

Un café ? Où peut-être deux ?

Ce n’est pas un voyage, c’est un câlin.

Il est naît du temps de la guerre. Alors que le lait se faisait rare, un hanoïen décida de remplacer ce condiment par un jaune d’oeuf. C’est ainsi que le café à l'œuf naquit. 50 ans plus tard, cette recette de fortune se place sur le podium des meilleurs cafés du monde. Laissez-vous emporter par ce tendre mariage d’une crème onctueuse qui vient adoucir l’amertume de notre breuvage préféré. Vous n’aimez pas le café ? Rassurez-vous, vous trouverez aussi des variantes avec du cacao (c’est un gros câlin) et du matcha. Ne passez pas à côté !

Comptez en moyenne 25 000 dong pour cette boisson.

Café à l'oeuf à Hanoi

.

Avez-vous faim ?

Nous espérons que ces quelques lignes vous ont ouvert l’appétit. Si celui-ci dresse une liste des plats les plus populaires du nord Vietnam, il reste une quantité d’autres délices à découvrir mais surtout à partager avec vos compagnons de voyage et/ou avec nous. En effet, au Vietnam l’heure du repas (presque tout le temps…) est avant tout l’occasion de se réunir.

Repas vietnamiens

Un repas ordinaire chez nous se compose de plusieurs petits plats : une viande et/ou un poisson, plusieurs variétés de légumes, de riz, d’un bol de bouillon, la sauce poisson qui n’est jamais loin - puis chacun y va de ses baguettes !

Lire la suite

Laissez un commentaire et échangeons :)

ARTICLES SIMILAIREs